fr
Select language
Bastille Day in France. Photo by Wikipedia Commons.
30 Apr 2019

Un homme politique français ouvre la possibilité d'exclure les pompiers volontaires d'une application stricte de la nouvelle directive européenne sur le temps de travail

fr
Select language

Christophe Castaner 2017

French minster of interior, Christophe Castaner. Photos: (including cover photo above)  Wikipedia Commons License. 

Vendredi 26 avril 2019, le ministre français de l'Intérieur, Monsieur Christophe Castaner, s'est rendu au service des urgences de Fuveau dans les Bouche du Rhône (France).et a rencontré à cette occasion de nombreux sapeurs-pompiers. Sur la base de ce qu'il a appris, il essaie maintenant de créer une ouverture politique pour que les pompiers volontaires puissent continuer à travailler dans le cadre de la nouvelle directive européenne sur le temps de travail.

Ce n'est pas la première fois que la France se bat pour modifier l'application de la directive européenne sur le temps de travail en ce qui concerne les pompiers volontaires, dont la capacité à servir le public serait sévèrement limitée par la formulation actuelle de la directive.

Pour expliquer brièvement le problème, il serait difficile - voire impossible - de combiner légalement un emploi régulier avec un poste à temps partiel ou un poste de pompier volontaire si le temps de disponibilité (en attendant un appel qui peut ou non se produire) doit être traité de la même manière que les heures de travail réelles.

Si les heures d'astreinte s'ajoutent à un emploi régulier à temps plein, comptant pour la semaine de travail maximale de 48 heures, ces pompiers pourraient se retrouver légalement obligés de quitter leur poste dans le corps de pompiers local s'ils veulent conserver leur emploi de jour.

Étant donné que de nombreux pays européens s'appuient fortement sur les pompiers volontaires, une application stricte de la WTD pourrait donc avoir des effets dévastateurs sur la capacité des petits services d'incendie européens à recruter et à conserver leur personnel volontaire, laissant ainsi de nombreuses petites villes et villages potentiellement sans protection.

Le CTIF s'efforce depuis de nombreuses années d'informer sur les conséquences de la CMD sur la capacité des services d'incendie à protéger les citoyens européens. La question a été longuement discutée au sein de la Commission Europe du CTIF et de la Commission des pompiers volontaires du CTIF, et une déclaration officielle a été publiée par le CTIF au début de cette année.

Le président du CTIF, Tore Eriksson, s'est rendu à Paris le 6 mars, après avoir été invité par la Fédération française des sapeurs-pompiers à s'exprimer au nom du CTIF lors d'une conférence de presse télévisée sur les effets de la CMD. Ces efforts semblent maintenant avoir eu un effet sur la politique française et, par extension, probablement aussi sur la politique de l'Union européenne sur cette question importante.

Le ministère de l'intérieur français a maintenant reconnu le problème et porte l'application de la directive sur le temps de travail à un niveau politique élevé en France. Lisez la déclaration de la Fédération des sapeurs-pompiers de France ci-dessous dans ce post.

 

 

CTIF President Tore Eriksson at a Press Conference in Paris on March 6 2019, about the effects of the European Working Time Directive on voluntary firefighters.

La photo ci-dessus a été prise lors de la conférence de presse officielle à Paris, le mercredi 6 mars. Photo par :Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France

Voir la vidéo de la conférence de presse de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France diffusée en direct sur Facebook aujourd'hui sur la façon dont la DTT affecte les sapeurs-pompiers en France.

Les principales préoccupations sont les suivantes :

  • La semaine de 48 heures et le travail de nuit
  • L'impact sur les travailleurs à temps partiel
  • L'impact sur les volontaires
  • La définition du temps de travail pour les pompiers et les travailleurs des services d'urgence
  • La définition du temps de disponibilité pour les pompiers et les travailleurs des services d'urgence.
  • Le lieu où les pompiers se mettent en disponibilité
  • Le cumul des heures pour les sapeurs-pompiers qui ont d'autres emplois.
  • Responsabilités des employeurs lorsque les pompiers ont plus d'un emploi

 

Déclaration de la Fédération des sapeurs-pompiers de France :

This is whatGrégory Allione, Christophe Marchal etEric Flores de laFédération nationale des sapeurs-pompiers de France ont écrit aujourd'hui, dans le but d'encourager toutes les organisations nationales de sapeurs-pompiers à continuer à faire part de ces préoccupations à leurs politiciens, et finalement, au gouvernement de l'UE.

 

Chers collègues,

Depuis plusieurs années, les sapeurs-pompiers de France, ainsi que leurs homologues de l'Union européenne, s'inquiètent de la menace que représente la directive européenne sur le temps de travail (DTT) pour lessapeurs-pompiers volontaires. L'"arrêt Matzak" de la Cour de justice de l'Union européenne a renforcé ces inquiétudes.

A de nombreuses reprises, tant au sein du CTIF et de la FEU que dans le cadre de nos échanges directs, nous avons réfléchi ensemble à cette question. Nous avons également alerté conjointement les autorités européennes. Nous sommes tous d'accord : seule une directive spécifique à l'engagement citoyen, fixant un cadre au volontariat, peut nous libérer de la directive sur le temps de travail.

Dès la conférence de presse des pompiers sur les élections européennes de 2019, le 6 mars dernier, avec le CTIF et nos collègues allemands, ces efforts ont porté leurs fruits.

Ensemble, nous avons pu expliquer l'enjeu essentiel de maintenir les pompiers volontaires comme un engagement désintéressé.

Face à l'augmentation et à l'accélération des crises de sécurité civile telles que les inondations, les feux de forêts et le terrorisme, il est plus important que jamais de pouvoir compter sur l'engagement citoyen des sapeurs-pompiers volontaires pour assurer une capacité de montée en puissance rapide des forces de réserve partout en Europe.

Le vendredi 26 avril 2019, le ministre français de l'Intérieur, Monsieur Christophe Castaner, s'était rendu au service des urgences de Fuveau dans les Bouche du Rhône (France),(reportage TV), à cette occasion il a rencontré de nombreux pompiers volontaires et ils évoquent l'évolution de leurs missions quotidiennes, leur inquiétude est qu'ils sont de plus en plus sollicités pour des secours individuels.

M. Castaner a souligné l'importance de l'engagement désintéressé et le rôle prépondérant des sapeurs-pompiers volontaires dans notre société.

Il a annoncé clairement l'ambition du gouvernement français de porter, au niveau de l'Union européenne, une initiative visant à promouvoir le volontariat chez les sapeurs-pompiers.Il a annoncé clairement l'ambition du gouvernement français de porter auniveau de l'Union européenne, une initiative visant à fixer une structure juridique pour protéger l'engagement citoyen de toutes natures dans tous lespays de l'Union européenne, afin d'écarter la possibilité d'une application stricte de la DETT aux sapeurs-pompiers volontaires.

Nous avons fait entendre notre voix. Nous vous invitons donc à informer largement tous vosgouvernements de l'initiative dugouvernement français de préserver le statut des sapeurs-pompiers volontaires, afin que les travaux de cette nouvelle directive soient largement soutenus.

D'autre part, nous vous proposons de vous rencontrer rapidement pour travailler ensemble afin de poursuivre cette dynamique, et de définir la future directive d'engagement citoyen.

Faisonsfaisons du prochain renouvellement de la législature une grande opportunité pour construire une Europe capable de prendre soin et de protéger tous nos pays de toutes les menaces et catastrophes potentielles. Nous allons plus vite chacun de notre côté mais nous allons plus loin tous ensemble.

 

Avec nos meilleures salutations, à bientôt pour poursuivre notre travail.

 

Logo French Firefighter FederationGrégory Allione, Christophe Marchal, Eric Flores

Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France

Maison des sapeurs-pompiers de France

32 rue Bréguet - 75011 Paris - Tel : 01 49 23 18 18

 

 

Lire la Déclaration officielle du CTIF sur les JMT ici

 

Directive Européenne Temps de Travail (DDETT) :Note d'informationLe CTIF considère depuis longtemps que la Directive Européenne sur le temps de travail présente des risques d'impact négatif sur l'efficacité de la distribution des secours, le recrutement et la durée d'engagement du personnel, ainsi que sur les conditions d'appartenance aux services d'incendie et de secours.

 

Die EU-Arbeitszeitrichtlinie :InformationsnotizCTIF hat lange Zeit in Betracht gezogen, dass die EU-Arbeitszeitrichtlinie negative Auswirkungen auf die Wirksamkeit der Einsätze, die Einstellung und Bindung von Personal und die Bedingungen für die Zugehörigkeit zum Feuerwehr- und Rettungsdienst hat.