fr
Select language
Serge Dessureault
08 Jul 2018

Un pompier canadien est mort après être tombé du K2

fr
Select language

Serge Dessureault
Serge Dessureault, a Montreal firefighter, died Saturday while attempting to climb the second highest mountain in the world, K2, in Pakistan. (Photo from Facebook)

Le chef canadien d'une expédition internationale d'alpinisme a fait une chute mortelle sur le mont K2 au Pakistan, souvent considéré comme le plus difficile à escalader au monde, rapporte la CBC.

Serge Dessureault, 53 ans, était pompier à Montréal depuis environ trois décennies, a confirmé Chris Ross, le président de l'Association des pompiers de Montréal Inc. Il était capitaine de la caserne 19, située au centre-ville.

Steve Brisebois, un ami du pompier décédé à Montréal, a écrit sur sa page Facebook :

"... Je n'ai pas de mots. Nous savons tous que la vie est fragile. Serge nous quitte avec l'activité qui le fascinait le plus au monde, il nous quitte en voulant réaliser son rêve. Repose en paix Cher confrère. Mes condoléances à toute la famille, aux proches, à l'équipe, à tous ceux qui ont connu Serge l'aventurier".

Karrar Haidri, secrétaire de l'Alpine Club of Pakistan, a déclaré que Serge Dessureault était décédé tôt samedi alors qu'il tentait d'escalader la montagne de 8 611 mètres située dans la chaîne du Karakoram, dans le nord du Pakistan.

Haidri a déclaré que la façon dont Dessureault est tombé n'était pas claire dans l'immédiat.

Dessureault était à la tête de l'expédition K2-Broad Peak, composée de neuf membres, qui a entrepris l'ascension de cette montagne extrêmement escarpée et réputée pour son mauvais temps.

Haidri a déclaré que le corps de Dessureault avait été transporté au camp de base avancé de la montagne et qu'il serait transporté à Islamabad.

La pente de la Pyramide noire est connue pour ses éboulements

Le groupe d'alpinistes de Dessureault avait passé la nuit dans un camp situé à 6 700 mètres d'altitude sur l'arête nord, selon une page Facebook consacrée à l'ascension de Dessureault, Maurice Beauséjour et Nathalie Fortin.

L'objectif du groupe était de monter jusqu'à 7 000 mètres pour s'acclimater avant de revenir au camp de base.

"Peut-être seront-ils tentés de s'engager dans la très difficile Pyramide noire avant de redescendre ?" peut-on lire dans le post Facebook.

La page décrit le col de la Pyramide noire comme une pente raide, rocheuse et glacée, connue pour ses éboulements et ses chutes de glace. Elle fait 400 mètres de long et nécessite "beaucoup de compétences techniques car elle est sur de la roche, de la neige et de la glace."

Samedi matin, cette même page annonce le décès de Dessureault avec une "tristesse indescriptible", précisant qu'il est tombé près du camp 2 et que son corps a été retrouvé.

La page n'annonce pas d'autres blessures ou décès dans l'incident.

Dans un communiqué, l'Association des pompiers de Montréal a déclaré que les 2 400 pompiers de Montréal sont abasourdis par la nouvelle du décès de Serge Dessureault.

"Serge avait la réputation d'être un grimpeur expérimenté, très prudent, toujours conscient des risques possibles", peut-on lire dans la déclaration du président de l'association, Chris Ross.

Selon lui, le décès de Dessureault crée déjà un "vide insupportable et une douleur incommensurable."

RIP Serge

Souvenirs d'une personne "heureuse" et "courageuse".

"Je suis vraiment sans mots", a déclaré l'ami et compagnon d'ascension de Dessureault, François Guy Thivierge, en retenant ses larmes lors de son entretien avec CBC News samedi.

"C'est un choc pour tous ses amis et sa famille. Je suis très triste aujourd'hui".

Thivierge a rencontré Dessureault il y a huit ans lors d'un voyage de bénévolat en Haïti pour aider la population locale. Les deux hommes ont réussi l'ascension du mont Everest, a-t-il dit, et ils se sont liés par leur passion pour les montagnes.

Thivierge a décrit Dessureault comme un homme heureux, à la fois courageux et généreux. Dessureault était un athlète bien entraîné qui participait à des ultramarathons, a-t-il dit.

"Serge était un gars très intelligent avec un grand cœur", a-t-il dit. "C'était un homme très extraordinaire".

Avec ses chutes de glace et de rochers, l'escalade du K2 est risquée et Thivierge a déclaré qu'il n'ajoutera pas la montagne à sa liste de seaux de sitôt. La montagne a fait des dizaines de victimes, et seulement quelques centaines de sommets ont été réussis.

M. Dessureault connaissait bien les risques, a dit M. Thivierge, mais le capitaine des pompiers était prudent et expérimenté. Ce n'était pas sa première fois sur la montagne, car sa tentative de 2016 pour atteindre le sommet a été contrecarrée par des avalanches.

"Nous ne comprenons pas comment cet accident s'est produit", a-t-il déclaré. "Nous voulons en savoir plus sur la façon dont Serge est tombé".