fr
Select language
French SAr-specialists on their way to Beirut. Photo by the UIISC 1.
06 Aug 2020

Les pays membres du CTIF envoient des équipes SAR pour aider les efforts de Beyrouth à trouver des survivants

fr
Select language

La France, la Grèce et la République tchèque ont envoyé mercredi des équipes de recherche et de sauvetage à Beyrouth pour aider à retrouver des survivants et à secourir les victimes après l'explosion massive survenue mardi dans le port de Beyrouth. Le gouvernement iranien a également promis de soutenir le Liban.

Un avion militaire grec C-130 avec à son bordune équipe spéciale de sauvetage (EMAK), un chien, deux véhicules et du matériel a décollé de l'aéroport d'Elefsina pour Beyrouth, mercredi matin. L'équipe de l'unité spéciale de secours (EMAK) des pompiers grecs comprend 12 membres, un chien renifleur, deux véhicules et des équipements indispensables aux opérations de recherche et de sauvetage.

55 sauveteurs français de l'UIISC 1 sont partis mercredi matin au Liban pour renforcer les forces de secours locales suite à l'explosion qui a fait de nombreuses victimes et causé beaucoup de dégâts à Beyrouth. Au sein de ce détachement se trouvent 50 spécialistes du sauvetage-déblaiement et 5 experts en risques technologiques. 9 pompiers duBataillon de Marins Pompiers de Marseille les ont rejoints plus tard dans l'après-midi.

La République tchèque a également envoyé deux équipes au Liban mercredi pour participer à la mission de sauvetage.

Le CTIF recherche activement plus d'informations sur les missions de sauvetage après l'explosion massive à Beyrouth, qui a tué plus de 130 personnes et en a blessé plus de 5000.

L'explosion aurait été provoquée par 5 000 tonnes de matériel explosif stocké dans un entrepôt du port, situé près du centre de Beyrouth. Selon certaines sources, c'est le nitrate d'ammonium, un engrais courant, qui a explosé lors d'un incendie dans l'entrepôt. Le CTIF suivra de près l'évolution de l'enquête et publiera d'autres commentaires dès que l'enquête aura permis de déterminer quelle matière dangereuse a explosé.

Photo de couverture : Les spécialistes français de la recherche et du sauvetage en route pour Beyrouth. Photo de l'UIISC 1 français.