fr
Select language
Demonstrations against fuel prices in France. Photo: Screen shot form The Guardians news clip video.
19 Nov 2018

400 blessés en France lors de manifestations contre la hausse des prix de l'essence et du diesel

fr
Select language

Les manifestations contre la hausse du prix de l'essence se poursuivent dans toute la France. Au cours du week-end, plus de 400 personnes ont été blessées lors des protestations.

Les grandes manifestations de samedi, organisées par le groupe des Gilets jaunes, ont rassemblé près de 290 000 personnes qui ont participé à des manifestations dans plus de 2 000 lieux. Les manifestants ont bloqué la circulation dans les ronds-points, sur les principales autoroutes et ont entravé l'accès aux villes.

Les manifestations se sont poursuivies jusque tard dans la nuit. Au total, 409 personnes ont été blessées, dont 14 grièvement. Parmi les blessés, on compte 28 policiers, policiers militaires et pompiers, selon le ministre français de l'Intérieur, Christophe Castaner.

Dimanche, de nouvelles actions de protestation ont été organisées. Certaines d'entre elles sont devenues violentes, par exemple, la police a utilisé des gaz lacrymogènes contre environ un millier de manifestants près de la ville de Caen.

Prix élevés de l'essence

Les raisons de ces protestations sont le mécontentement face aux prix élevés du diesel et de l'essence. L'augmentation et l'ajustement des taxes, ainsi que le coût élevé du pétrole brut, ont fait grimper le prix du diesel à des niveaux records, à près de 1,70 € par litre en octobre. C'est encore moins cher que dans les pays les plus chers comme la Suède, mais le diesel en France est historiquement moins cher.

De nombreux Français estiment que les personnes à faibles revenus et les habitants des campagnes sont touchés par la hausse des prix. Le mouvement s'est également transformé en une protestation générale contre le président Emmanuel Macron.

157 arrestations

Les manifestations et les blocages de samedi ont suscité beaucoup d'agitation, et certains manifestants ont été violents en plusieurs endroits. La police a placé 157 personnes en détention.

"La nuit a été difficile. Il y a eu des bagarres et des coups de couteau", a déclaré Christophe Castaner à la chaîne de radio RTL.

"Il y a aussi eu des bagarres entre manifestants gilets jaunes. Dans certains endroits, il y avait beaucoup d'alcool, ce qui a conduit à ces comportements idiots".

Les manifestations de samedi ont commencé de manière tragique lorsqu'une manifestante de 60 ans est décédée après avoir été renversée par une voiture dans la région de la Savoie, dans le sud-est de la France.

Contexte : Prix de l'essence en France

Derrière le mécontentement en France se cache une augmentation du prix de l'essence et du diesel.

La raison en est d'une part que le prix du pétrole brut a augmenté sur le marché international en octobre. D'autre part, le gouvernement français a également ajusté les taxes sur l'essence et le diesel, ce qui les a également rendus plus chers.

En outre, une nouvelle augmentation de la taxe sur le diesel de 6,5 centimes par litre au début de 2019 est prévue. L'augmentation de la taxe sur le diesel vise à encourager les propriétaires de voitures à opter pour des voitures plus respectueuses de l'environnement.

Mais le mécontentement et les protestations de l'Ouest jaune ont eu un large impact. Mercredi, le gouvernement a déclaré que des fonds supplémentaires seraient alloués pour aider les propriétaires de voitures à faibles revenus.

La France a pour objectif d'arrêter les ventes de voitures à essence et diesel à partir de 2040.

Sources : Reuters, Euronews

Photo (ci-dessus) Manifestations contre les prix des carburants en France. Photo : Capture d'écran du clip vidéo The Guardians.